Histoire de ...Newsletter

TRACY EDWARDS

Badass de la course au large

Rien ne prédestinait le parcours audacieux de Tracy Edwards, navigatrice britannique qui marqua un tournant majeur pour l’inclusion des femmes dans le nautisme, en créant, à l’aube des années 90, le premier équipage exclusivement composé de femmes.

Exclue de l’école à l’âge de 15 ans, Tracy Edwards voyage en Grèce et embarque sur des yachts et des voiliers comme hôtesse très jeune. Se passionnant pour la navigation et la stratégie, elle embarque comme cuisinière dans la Whitbread race de 1985 (ancêtre de la Volvo Ocean race) . Très rapidement, Tracy Edwards sent qu’elle n’aura pas sa place dans des équipages composés uniquement d’hommes, qui la cantonnent à des postes de cuisinière.

« Aucun homme ne me permettra jamais de skipper son bateau. En 35 ans de Whitbread, il n’y a eu que deux femmes à avoir fait partie d’un équipage mixte. J’ai pensé à ce moment-là que j’avais une raison de me battre.”

En 1988, souhaitant vraiment changer les mentalités dans le monde de la course au large et y intégrer les femmes, Tracy Edwards se lance dans une aventure folle : courir la Whitbread Race avec un équipage exclusivement composé de femmes. Non sans railleries et découragements de ses pairs, Tracy Edwards se bat pour dégoter un bateau, un équipage et des financements. Sur des centaines de demandes, un seul financier décide de la suivre dans le projet, le Roi Hussein I de Jordanie.

En 1989, Maiden (femme vierge) et son équipage sont enfin prêtes et déterminées à finir la course :“Nous étions persuadées que si nous nous n’arrivions pas, le prochain équipage féminin aurait encore plus de difficultés. Du coup, on a donné tout ce qu’on avait. Personne ne pensait que nous finirions la première étape.”

L’équipage du Maiden gagne deux manches, la longue et épuisante navigation de Punta de l’Este-Freemantle (7 650 M) et la confrontation stratégique entre  Freemantle et Auckland (3 430 M), connues comme les plus difficiles. Il finit second au classement de sa catégorie  après une avarie lors de la troisième étape.

Maiden rentre en Angleterre sous un torrent d’applaudissements et une couverture médiatique importante. Tracy Edwards venait de réaliser une avancée incroyable pour l’égalité entre les femmes et les  hommes. Il y a quelques années, Tracy Edwards a retrouvé le bateau Maiden. Avec son association qui milite pour l’égalité des chances entre les filles et les garçons, Maiden, sillonne les mers du monde entier pour soutenir des programmes d’accès à l’éducation des filles. Un beau projet qui fait écho à celui d’Horizon Mixité !

Articles Récents
Menu